La problématique de l’offre des syndics ne date pas d’hier. Conçus pour les immeubles de grande taille, les syndics dits « traditionnels » s’avèrent souvent trop coûteux pour les petites copropriétés qui préfèrent dès lors nommer un syndic bénévole, avec les conséquences que cela peut entraîner : conflits d’intérêts, manque d’expertise, litiges entre voisins. Un manque qui a cependant donné naissance à une nouvelle génération de syndics, à l’instar d’EasySyndic qui s’adresse uniquement aux petites copropriétés avec des services « à la carte ». Un renouveau salué par le Syndicat National des Propriétaires et Copropriétaires, ainsi que l’Union Francophone des Syndics, pour lesquels il est temps d’optimiser la gestion des copropriétés.

Lire tout l’article

Start typing and press Enter to search